Apprenez à connaître Maxime Larocque, concepteur principal de logiciels embarqués chez Orthogone

Développeurs de l’apparemment impossible
Publié parSylvie Brière dans , 26 mai 2021

Dans l’équipe d’Orthogone, les parcours et les spécialités sont variés. Maxime Larocque est diplômé en génie logiciel avec une spécialisation en systèmes et télécommunications de l’École Polytechnique de Montréal. Il a travaillé dans plusieurs entreprises de télécommunications avant de se joindre à Orthogone en 2009.

« Orthogone a beaucoup grandi depuis que j’ai commencé, mais elle a conservé la transparence et la communication ouverte avec la haute direction qu'elle avait en tant que petite entreprise, ce qui est idéal." »

Maxime Larocque
Concepteur principal de logiciels embarqués, Orthogone Technologies

Rencontrez Maxime Larocque, concepteur principal de logiciels embarqués

Dans cette séance de questions et réponses, Maxime nous explique ce qui est important pour un concepteur de logiciels et ce qu’il aime le plus dans son travail chez Orthogone.
Q: Quelle est l’importance de la communication avec le client pour un concepteur de logiciels?
R: 

Que vous travailliez en interne ou en tant que consultant, il est très important de gérer les attentes des clients. Vous devez comprendre les besoins du client et être en mesure de lui expliquer ce que vous allez faire, et comment vous allez l'aider à atteindre au mieux ses objectifs dans le cadre du projet. Par exemple, vous devez parfois expliquer pourquoi un élément qui constitue la base d'une étape critique doit être réalisé en premier pour garantir des résultats de qualité.

Il faut communiquer et écouter pour comprendre, car il y a souvent des considérations commerciales autres que les besoins techniques.

Apprenez-en davantage sur le développement de logiciels chez Orthogone.

Q: Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail chez Orthogone?
R: 

Lorsque j’ai commencé à travailler chez Orthogone, l’entreprise était beaucoup plus petite qu’elle ne l’est aujourd’hui. Mais elle a conservé la même communication ouverte qu’auparavant, de sorte que je comprends ce que fait la direction et pourquoi elle le fait. J’aime aussi la variété des projets sur lesquels je peux travailler, car je m’épanouis dans le changement. Avant Orthogone, j’ai occupé plusieurs emplois différents, mais maintenant, si je veux travailler sur un nouveau projet, je peux le demander et tout sera mis en œuvre pour que ce soit le cas.

Une autre chose que j’apprécie, c’est que la direction d’Orthogone est vraiment sérieuse lorsqu’elle affirme que l’entreprise fera tout ce que le client demande. Par exemple, dans le cadre d’un projet, le client m’a demandé de mener des entrevues afin de pouvoir embaucher en interne au lieu de continuer à faire appel à un conseiller. Donc, j’ai contribué à embaucher mon remplaçant. Je ne suis pas certain que toutes les sociétés de conseils fassent cela, mais Orthogone voulait que j’aide le client, même pour les entrevues.

Apprenez-en davantage sur l’environnement de travail et la qualité de vie à Orthogone.

Q: Comment votre approche du travail affecte-t-elle votre vie familiale?
R: 

Il y a plusieurs années, ma femme et moi avons acheté une maison qui avait environ 50 ans. Nous l’avons vidée, puis avons entrepris une rénovation majeure qui a duré des années. Lorsque je commençais ce que je pensais être une seule tâche, comme enlever des cloisons sèches, je découvrais un dégât d’eau ou un autre contretemps qui nécessitait plus de travail. Comme ce n’était pas apparent, nous aurions pu laisser tomber les réparations, mais nous voulions que les choses soient bien faites et solides.

Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un produit avec des logiciels embarqués, ce qu’on ne peut pas voir est vraiment important.

Q: Qu’est-ce qui vous plaît le plus à propos du métier de concepteur de logiciels embarqués?
R: 

Depuis que je suis petit, j’aime jouer avec les ordinateurs et l’électronique et tout connecter ensemble. J’aime les projets qui comportent plusieurs couches. Donc, jouer avec l’électronique et le logiciel, et même avec le logiciel d’application qui se connecte à l’appareil, fait vraiment mon bonheur.

J’aime aussi les projets où je peux simplifier la conception. Parfois, il serait plus facile de mettre au point un truc complexe qui ne fonctionnera que jusqu’au moment où il faudra l’améliorer, le déboguer ou le mettre en production. Le plus important, c’est que la conception soit aussi simple que possible et facile à comprendre et à améliorer pour s’assurer que nous pouvons la gérer encore longtemps.

En savoir plus sur l'innovation technologique chez Orthogone.
Articles similaires
Notre culture de l’innovation est ancrée dans un esprit de collaboration et de communication ainsi que dans notre amour des nouveaux défis.
Contactez-nous
© Orthogone - Tous droits réservés 2021
Retour en haut