Apprenez à connaître Pascal Lévesque, concepteur logiciel principal chez Orthogone

Développeurs de l’apparemment impossible
Publié parSylvie Brière dans , 27 avril 2021

Dans l’équipe d’Orthogone, les parcours et les spécialités sont variés.

Pascal Lévesque est titulaire d’une maîtrise en informatique (intelligence artificielle). Il possède 25 ans d’expérience en conception de logiciels dans divers domaines, notamment l’industrie de la presse, les communications, les transports et l’aérospatiale.

« Ce que je préfère de mon travail chez Orthogone des dix dernières années, ce sont à la fois mes collègues et la variété des projets sur lesquels nous travaillons. »

Pascal Lévesque
Concepteur logiciel principal,
Orthogone Technologies

Rencontre avec Pascal Lévesque, concepteur logiciel principal

Dans cette séance de questions et réponses, Pascal explique ce sur quoi les gens se méprennent souvent à propos de la conception de logiciels et en quoi consistait étudier l’intelligence artificielle il y a 25 ans.
Q: Qu’est-ce qui a changé dans le métier de concepteur de logiciels depuis vos débuts?
R: 

À l’époque où j’étudiais l’informatique à l’Université Laval, le génie informatique en était à ses débuts; le baccalauréat en informatique en était un d’informatique appliquée au génie, alors j’ai aussi suivi quelques cours de génie électrique. J’ai décidé de poursuivre avec une maîtrise en intelligence artificielle. Si l’IA est à la mode aujourd’hui, il en allait tout autrement il y a 25 ans, quand il s’agissait plutôt de l’analyse psychologique des insectes et de la façon dont les réflexes déterminent le comportement, dit comportement déterministe. C’était vraiment intéressant.

Depuis que j’ai commencé à travailler, la complexité des projets a augmenté. Maintenant, les projets sont tellement gros qu’ils ne peuvent pas être réalisés par une seule personne. Et le processus de développement a changé avec le mode agile.

Apprenez-en davantage sur le développement de logiciels chez Orthogone 

 

Q: Quel a été l’un des plus grands défis que vous avez dû surmonter?
R: 

Au début de ma carrière, dans l’industrie de la presse, un nouveau système centré sur de nouvelles fonctions et capacités avait été développé sans que certaines fonctions existantes et le temps de réponse de l’ancien système soient pris en compte. La transition vers le nouveau système s’est faite de manière brutale, sans donner beaucoup de détails aux personnes concernées, même s’il s’agissait d’un changement radical. Comme les gens étaient habitués à l’ancien système, le nouveau système les ralentissait, même s’il comportait davantage de fonctionnalités. Pourtant, la rapidité était essentielle pour bien faire leur travail. Finalement, après avoir apporté des corrections nécessaires et formé le personnel, tout s’est bien passé, mais le déploiement a donné du fil à retordre pendant quelques semaines à l’équipe de développement.

J’ai appris à ne pas passer en production sans une phase de test ou une formation adéquate au préalable. J’étais débutant à l’époque, mais j’ai appris ma leçon — pour chaque projet, je me demande « Bon, est-ce qu’on s’est occupé de tout? Passe-t-on à côté d’un truc vraiment essentiel? » Parfois, il suffit d’oublier un détail pour que le passage en production vire au cauchemar.

Q: En quoi le métier de concepteur de logiciels passe-t-il par l’innovation?
R: 

Pour moi, l’innovation se traduit par l’application de bonnes pratiques logicielles à de nouveaux domaines d’application. Le développement de logiciels est comme la cuisine : différentes recettes dont les ingrédients sont les mêmes. L’innovation consiste donc à appliquer ce que vous avez appris en tant que bon développeur de logiciels à des projets de plus grande envergure et à des applications différentes. Nous savons comment développer des logiciels; le défi de l’apprentissage porte davantage sur le domaine des applications.

Apprenez-en davantage sur l’innovation technologique chez Orthogone. 

 

Q: Sur quoi les gens se méprennent-ils à propos du métier de concepteur de logiciels?
R: 

La conception de logiciels embarqués est un peu abstraite pour les personnes qui ne sont pas dans ce domaine. De plus, beaucoup pensent encore que la conception de logiciels est un travail solitaire. Il s’agit non seulement d’un travail avec une machine, mais aussi avec des gens. Aujourd’hui, tout est question d’effort d’équipe. De bonnes compétences en communication sont souvent aussi importantes que les compétences techniques. Comme nous travaillons en tant que conseillers, nous devons être en mesure de communiquer avec le client et brosser un tableau de ce que nous avons fait pour qu’il puisse prendre le relais une fois notre mandat accompli.

Nous ne travaillons jamais seuls, nous discutons beaucoup, nous partageons un écran et nous interagissons avec d’autres personnes. Voilà ce qui rend le travail amusant. Trouver les bonnes personnes possédant des compétences en communication et des compétences techniques peut s’avérer ardu.  Mes collègues d’Orthogone savent transmettre leur expertise et partager leurs connaissances; les discussions sont toujours agréables et leur enseignement profite à tous.

Apprenez-en davantage sur l’environnement de travail et la qualité de vie chez Orthogone.
Articles similaires
Notre culture de l’innovation est ancrée dans un esprit de collaboration et de communication ainsi que dans notre amour des nouveaux défis.
Contactez-nous
© Orthogone - Tous droits réservés 2021
Retour en haut